Le Japon vote sa réforme sur le casino vendredi

La deuxième loi qui autoriserait au Japon, l’établissement d’une industrie nationale des casinos sera discutée cette semaine. Le projet de loi de mise en œuvre de l’Integrated Resorts (IR), a franchi jeudi son avant-dernier obstacle selon les informations obtenues par Arcadestreet.

L’adoption du projet de loi par la Commission du Cabinet à la Chambre des Conseillers, la chambre haute du Parlement du Japon, est intervenue en dépit des informations faisant état d’une motion de censure dans la chambre – organisée par les partis minoritaires – qui visait apparemment à ralentir le processus.

Selon les observateurs politiques, une telle motion de l’opposition n’avait aucune chance de succès, étant donné la grande majorité du bloc au pouvoir, formé par le Parti libéral-démocrate et son partenaire junior Komeito.

Vendredi (20 juillet), le projet de loi de mise en œuvre des RI sera probablement voté et adopté en séance plénière de la Chambre des conseillers, selon le correspondant de William Hill Casino, le casino que vous pouvez visiter ici est en effet très investi dans la réforme et espère étendre son marché au Japon. L’adoption du projet de loi respectera l’engagement du gouvernement d’achever le processus législatif avant la conclusion officielle de la session ordinaire – prolongée – de l’actuelle session ordinaire du Parlement, le 22 juillet.

Les points clés de l’avant-projet de loi sont les suivants : un plafond initial de trois casinos à l’échelle nationale ; une taxe de 30 % sur les revenus bruts de jeux de casino ; et une taxe d’entrée de 6 000 JPY (53 $US) pour les citoyens japonais et les résidents souhaitant entrer dans ces casinos.

Mais l’adoption prévue du projet de loi laisse encore beaucoup de travail à faire avant qu’une industrie japonaise des casinos puisse être créée. Il n’en est pas moins vrai que les autorités locales – en tandem avec leurs partenaires du secteur privé respectifs comme l’équipe de William Hill – doivent faire des présentations au gouvernement central pour le droit à l’une des premières licences.

Un certain nombre de dirigeants de l’industrie s’attendent à ce que les premières licences de casino soient délivrées vers 2020, et que les premiers centres de villégiature ouvrent leurs portes vers 2025.

Un projet de loi distinct relatif à l’industrie naissante des casinos – le projet de loi de base sur les mesures de lutte contre la dépendance au jeu – a été adopté par le Parlement le 6 juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *